next up previous
Next: Eolien[#Universalis##1#][#QUID##1#] Up: Energies renouvelables Previous: Energie solaire

Biomasse.

Pour les pays tempérés, le rendement moyen annuel est de dix tonnes de matière sèche par hectare, avec des maxima de 20 t/ha, soit une ressource brute d'environ 3,6 à 7,2 tep/ha(soit à 80 Mwh). L'éclairement moyen étant de l'ordre de 1500 kwh/an/m soit Mwh/ha on voit que le rendement de la biomasse est de l'ordre de 0.2 à 0.5%. Si on tient compte du rendement de conversion en électricité on obtient un rendement maximum de 0.2 %. Une centrale produisant 7 Twh annuels exigerait donc une exploitation annuelle d'environ 2500 km . Une surface deux fois plus petite serait nécessaire en profitant du meilleur rendement des forêts tropicales. On peut rapprocher ce chiffre de la surface emblavée en France qui vaut environ 45000 km .Une surface du même ordre consacrée à la culture de la biomasse à fin de production énergétique permettrait d'alimenter une vingtaine de centrales du type des centrales nucléaires actuelles, soit à fournir le tiers de la consommation électrique du pays.

Le stock terrestre de biomasse est de l'ordre de 2 000 Gigatonnes (5). Le flux de matière correspondant est de l'ordre de 400 Gt/an (humidité comprise), correspondant à environ 120 Gt/an de matière sèche (rappelons que le flux de production antropique de Carbonne dans le est d'environ 10 Gt/an, soit près de 10% du chiffre ci-dessus) et représente un contenu énergétique d'environ 71 Gtep/an . Sur ce total, les prélèvements humains actuels pour l'alimentation sont de l'ordre de 2,1 Gtep . Les prélèvements pour les matériaux (bois, papier) sont d'environ 0,4 Gtep et pour la biomasse-énergie d'environ 1,3 Gtep (dont plus de 1,1 Gtep dans les pays en développement, principalement sous forme de bois de feu). Au total, l'homme prélève l'équivalent de 3,8 Gtep sur les 71 Gtep de production annuelle de biomasse, soit moins de 6 p. 100. Dans les scénarios les plus volontaristes d'utilisation à grande échelle de la biomasse à long terme pour les besoins énergétiques, tel le scénario de la Conférence des Nations unies de Rio pour l'environnement et le développement présenté en 1992 pour l'horizon 2050, l'objectif de la contribution énergétique de la biomasse est de 4,9 Gtep, soit moins de 7 p. 100 de la production annuelle de biomasse continentale. En supposant un triplement des prélèvements pour la nourriture et un quadruplement de ceux pour les matériaux sur la même période, les prélèvements humains sur la production de biomasse continentale seraient alors de 12,8 Gtep, soit 18 p. 100 de la ressource annuelle disponible.


next up previous
Next: Eolien[#Universalis##1#][#QUID##1#] Up: Energies renouvelables Previous: Energie solaire


(5) : Le développement qui suit s'inspire de l'Encyclopedia Universalis
Thierry Stolarczyk
Mon Feb 2 17:04:44 MET 1998