next up previous
Next: Les Coûts Up: Energies renouvelables Previous: Biomasse.

Eolien[#Universalis##1#][#QUID##1#]

La ressource éolienne peut s'exprimer en kwh/m de surface brassée. Les meilleurs sites sont aux environs des côtes et permettent d'atteindre, en France, jusqu'à 5000 kwh/m Une éolienne de 1000 m , d'une puissance de l'ordre du Mw crête produirait donc 5 Gwh/an. Les grosses éoliennes actuelles attteignent quelques Mw crête.

On estime que l'empiètement au sol nécessaire est de l'ordre de 8 ha/MW, soit encore une production de 60 kwh/m /an. Ce chiffre est assez nettement inférieur à celui qu'on peut espérer des centrales photovoltaïques, qui pourraient atteindre 300 kwh/m /an.

Pour la France, le potentiel de production d'électricité éolienne est estimé à 66 TWh/an pour les installations à terre et à 97 TWh/an pour les installations en offshore peu profond (avec moins de 10 m de submersion et à moins de 10 km des côtes). Ce chiffre correspondrait à la production d'une vingtaine de tranches électro-nucléaires et à la mise en service de l'ordre de 100000 éoliennes de grandes puissance à répartir le long de 5000 kms de côtes, soit une densité moyenne de 20 éoliennes par km de côte. Il est clair que le potentiel économiquement exploitable est bien inférieur au potentiel technique et dépend de son prix de vente, aussi bien que des contraintes environnementales. Il faut remarquer que l'énergie éolienne, de part sa nature intermittente ne devient rentable que par couplage au réseau et comme complément à d'autres sources.

Les augmentations des performances et les baisses de coûts des aérogénérateurs ont mené à des conditions de rentabilité des projets qui peuvent être assurées lorsque les tarifs de vente de l'électricité produite tiennent compte non seulement des coûts évités pour les compagnies d'électricité (environ 0,3 F/kWh), mais aussi des différences de coûts pour l'environnement des diverses filières de production de l'électricité. Avec un tarif basé uniquement sur les coûts évités (soit 0,3 F/kWh) la rentabilité ne peut être obtenue actuellement. En revanche, avec un tarif de vente du type de celui accordé au Danemark, soit 0,55 F/kWh en 1997, la rentabilité est atteinte sur les sites sélectionnés par ce pays. Actuellement on atteint des prix de 0.4F/kwh sur un bon site (au lieu de 2 F/kWh au début des années 1980) et on envisage d'atteindre 0,25 F/kWh en 2005 sur un bon site.


next up previous
Next: Les Coûts Up: Energies renouvelables Previous: Biomasse.

Thierry Stolarczyk
Mon Feb 2 17:04:44 MET 1998