next up previous

LA CHIMIE AU LYCEE





Avril 1999







\fbox{{\bf Contexte g\'en\'eral.}}


La définition des programmes de chimie s'efectue dans le cadre d'un ensemble de contraintes :


1. Le public.

Mission a été donnée au lycée d'assurer la formation de trois populations distinctes : ceux dont l'activité professionnelle sera très éloignée des sciences et qui, de ce point de vue, constitueront "le grand public", ceux qui, à titre professionnel, seront utilisateurs de méthodes ou techniques relevant des sciences physiques, et enfin les futurs chimistes (au sens large).

2. Le contenu disciplinaire.

Dans le contexte précédent et dans le contexte précédent de la définition des savoirs identifiés comme devant constituer la "culture commune" aux citoyens français, le programme respecte les spécificités propres à la discipline, en présente à la fois l'importance économique et socialeainsi que l'identité dans un cadre conceptuel cohérent.



Les principes directeurs du travail en cours sont les suivants :


1. Les objectifs du programme sont clairement identifiés, affirmés et limités.

2. La mise en situation "expérimentale" de l'élève, essentielle, est privilégiée. Elle est utilisée pour éveiller l'intérête de l'élève et susciter l'interrogation, l'identification puis la formulation de questions, l'obtention puis l'analyse des réponses. C'est à la fois une méthode d'enseignement et un outil d'évaluation.

3. La raisonnement scientifique ignorant le coisonnement disciplinaire, toute observation est exploitée en mobilisant l'ensemble des outils conceptuels disponibles, indépendamment de leur origine. Ceci impose concertation et cohérence dans les programmes, du point de vue de la présentation des concepts communs et du déroulement dans le temps.

Les discussions en cours au sein du GTD portent à la fois sur le contenu conceptuel du programme, les activités expérimentales, les méthodes d'apprentissage et l'évalutation de l'élève.



\fbox{{\bf L'arri\\lq ere-plan disciplinaire du programme de chimie en Seconde.}}


La classe de Seconde définit la "culture commune" dispensée au plus grand nombre. A ce titre, il semble important de dégager deux idées principales :

1. La chimie est omniprésente dans notre existence, autant au travers de la réalité matérielle du monde qu'au travers de son importance dans les sociétés humaines. Cette dernière idée est illustrée aussi bien par des activités de documentation et d'observation (approche de chimiste d'un objet naturel, inventaire des domaines où intervient la chimie...) que par des travaux pratiques présentant quelques unes des grandes opérations de la chimie (extraction, synthèse, purification, caractérisation, dosage...) dans une perspective historique.

2. La diversité du monde matériel s'entend à partir d'un nombre réduit de constituants fondamentaux dont l'organisation est "compréhensible" à l'aide d'un nombre limité de concepts. Cette approche amène naturellement à intégrer à la "culture commune" la structure et les lois fondamentales de conservation de la matière. Les aspects structuraux soulignent que la diversité de la matière résulte des variétés d'assemblage i) des nucléons/électrons pour donner les atomes, les ions..., ii) des atomes pour donner les molécules, iii) des molécules pour donner des phases condensées dont les propriétés "collectives" ne se résument pas à la somme des propriétés individuelles. La présentation des lois de conservation est envisagée au sens de Lavoisier : Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. La "réaction chimique" est abordée sans considération microscopique mais avec le soucis d'établir une distinction entre le bilan de la transformation d'un système chimique et ce qui gouverne son évolution (la réaction chimique).



\fbox{{\bf Mise en perspective des ann\'ees suivantes pour les classes
scientifiques.}}


Les deux annés suivantes approfondiraient les concepts de la chimie dans sa dimension de science de tranformation.L'objectif poursuivi serait l'assimilation des grands principes gouvernant l'évolution des systèmes chimiques : pourquoi ? comment ? Une des difficultés (et des richesses) inhérentes à la chimie résulte de la double approche macroscopique (thermodynamique, cinétique...) et microscopique (relation structure-grandeurs énergétiques, notion de mécanisme). Dans ce contexte délicat, la progression suivante pourrait être proposée :


Classe de Première (centrée sur l'énergie) :

1. L'évolution d'un système chimique. Approche "thermodynamique". Le but recherché est de comprendre de façon cohérente comment et pourquoi évolue un système chimique.

2. L'évolution d'un système chimique. Description microscopique "statique". Il s'agira de dégager la relation entre structure et énergie interne ("la chimie du premier principe"). Réactions fondamentales : réactions acidobasiques, réactions d'oxydoréduction, exemples de réactions en chimie organique.


Classe de Terminale :

- l'évolution d'un système chimique ne dépend pas uniquement de l'énergie relative de ses constituants mais aussi de la facilité avec laquelle ils se transforment les uns dans les autres.

- notion de catalyse.

- éléments de réactivité.


next up previous
Th. Stolarczyk
1999-05-03