Bar des Sciences

Au printemps 1999, la section Auvergne de la Société Française de Physique et la maison de l'Innovation du Conseil Général du Puy-de-Dôme ont initié le premier "Bar des Sciences" auvergnat.
Depuis, ces débats scientifiques conviviaux et ouverts à tous ont lieu tous les premiers mardis du mois à 20h33 au café-théâtre de "La Baie des Singes" à Cournon.


La prochain Bar des Sciences aura lieu

Mardi 6 mars 2007 à 20h33

sur le thème

"La valeur de l'eau"

[Bar des Sciences : menu complet]


Les bars des Sciences sont animés par :
La maison de l'innovation, centre de culture scientifique, technique et industrielle du conseil général du Puy-de-Dôme, la Société Française de Physique et des chercheurs de l'INRA, du CNRS, de l'INSERM, du centre Jean-Perrin, de l'université Blaise Pascal et de l'université d'Auvergne.

et organisés par :

Avec la collaboration de



wpe23.jpg (10988 octets)Le principe du Bar des Sciences est simple : des chercheurs, des industriels, des responsables associatifs susceptibles d'éclairer le débat, sont réunis autour d'un verre sur un thème prédéfini devant un public de citoyens.
L'objectif premier est de faire se rencontrer en toute convivialité le public et des personnes spécialisées sur une question scientifique ou plus largement en rapport avec la culture scientifique et technique. Le côté cours magistral des conférences sera évité afin d'attirer un public extérieur à l'université, généralement peu coutumier des conférences de vulgarisation.
Il s'agit, pour les scientifiques, de rendre compte de leurs recherches et des applications en termes accessibles. Cet exercice constitue parfois pour eux une entreprise plus difficile que l'écriture d'une communication ou d'un article technique mais il s'avère indispensable dans le contexte actuel. De plus, cela permet aussi de montrer que les chercheurs sont des gens comme les autres et qu'il existe, au sein de ce milieu méconnu du grand public, des divergences d'interprétation, des incertitudes, des débats voire des polémiques.

wpe11.jpg (8455 octets)Le bar est en France un lieu de rassemblement naturel et décontracté qui permet un tel échange, plus spontanné. Ce bar des sciences va donc rassembler, autour d'un sujet choisi à l'avance, le public et des intervenants, le plus souvent des chercheurs en sciences exactes, appliquées ou humaines, mais aussi des industriels par exemple. L'objectif est que les compétences des intervenants soient disponibles pour répondre à une demande devant émaner du public, et que la diversité des points de vue permette de créer un débat informatif mais aussi révélateur des polémiques qui peuvent exister également entre les scientifiques. Les sujets proposés pour discussion doivent être proches des préoccupations des citoyens : sujets plutôt d'information scientifique et technique (où les connaissances techniques des chercheurs contribueront à susciter des débats intéressants - par exemple, sur la pollution de l'air, l'âge de la terre, ...), ou des réflexions plus générales, touchant à l'interaction de la science et de la société (exemple : les rapports entre science, pouvoir et argent) favorisant une confrontation plus large de diverses démarches scientifiques.

[Les Bars, Cafés & Bistrots des Sciences en Europe]


Au menu

2007

    Mardi 5 juin
    Mettre le feu
    Mardi 3 avril
    Le cerveau des sportifs
    Mardi 6 mars
    La valeur de l'eau


2006

    Mardi 9 mai
    Les secrets de l'invisible.
    Mardi 7 février
    Alimentation et santé : que faut-il croire ?

2005

    Mardi 6 décembre
    Gaspillage et recyclage
    Mardi 8 novembre

    OGM: sommes-nous tous manipulés ?

    Débat de plus ? Débat impossible ? Nouveaux monologues lobby contre lobby ? C'est bien pour essayer de sortir des classiques discussions idéologiques que le Bar des Sciences met " scientifiquement " les OGM en questions. Car ce sont les chercheurs dans toute la diversité de leurs approches que le citoyen aura ici l'occasion d'interroger, au-delà des campagnes de communication des groupes de pression. La maison de l'Innovation du conseil général du Puy-de-Dôme et la communauté scientifique régionale ont invité des biologistes, des philosophes, des sociologues et des acteurs du monde économique à s'exprimer sur la question des bénéfices ou des nuisances potentiels des OGM. Bénéfices nutritionnels, intégration de caractères bienfaisants pour la santé, moindre utilisation de produits phyto-sanitaires ou bien risques de dissémination, atteintes irréversibles à la diversité du vivant, menaces pour la santé. Ces atouts ou ces dangers peuvent-ils être démontrés ? Quelles seraient les méthodes pertinentes pour les évaluer ? Mais aussi quels sont les véritables champs d'application des OGM et les enjeux technologiques et économiques ? Pourquoi les OGM suscitent-ils des débats aussi passionnés ? Comment ce que les uns considèrent comme un fantastique progrès, peut-il en même temps être dénoncé comme une abomination par les autres ? Extraordinaire avancée de la recherche pour les uns, obscurantisme biologique pour certains, voire mise en danger de l'humanité pour d'autres, la question des OGM mérite légitimement un éclairage rationnel.

    Mardi 4 octobre

    Beauté et dictature des apparences.

    L'histoire de la vie privée au XXe siècle aura été marquée par la réhabilitation du corps : la minijupe et le monokini ont libéré les femmes de l'entrave du corset, l'activité sportive s'est démocratisée, les soins du corps ont connu une diversification sans précédent. L'apparence, l'épanouissement physique et le bien-être correspondent aux canons d'une mode fondée sur la jeunesse, la beauté et la minceur. " Se sentir bien dans sa peau " est devenu un idéal et on demande désormais au corps des gratifications multiples et complexes. Aujourd'hui, les acteurs bodybuildés, les mannequins élancés et les cadres sportifs font la Une des media... Quelle influence ces nouvelles icônes du dynamisme et de la réussite ont-elles sur nous ? Certains crient àla dictature de la minceur, au terrorisme de la beauté, pendant que d'autres célèbrent la libération d'un corps non seulement réhabilité et assumé, mais aussi revendiqué et donné àvoir. Comment est-on passé du corps " honteux " au corps " affiché " ? L'identification à ces modèles peut-elle entraîner des conduites à risque pour la santé ? En même temps, la beauté ne reste-t-elle pas un atout important de réussite sociale aujourd'hui ? L'image du corps à la mode est-elle conciliable avec l'expression de goûts diversifiés ou génère-t-elle l'uniformisation des personnalités ? Narcissisme pour les uns, conquète d'une liberté nouvelle pour les autres, le corps est au centre des débats de ce bar des sciences animé par des historiens, des artistes, des psychiatres et des chirurgiens esthétiques.

    Des loups et des hommes - de la meute au groupe.

    Comme nous, les loups sont des animaux au caractère social affirmé. Ils voyagent, chassent, se nourrissent et vivent ensemble suivant une hiérarchie très élaborée au sein de la meute, leur structure sociale de base. Les loups possèdent aussi la capacité de tisser des liens d'attachement et d'affinité avec leurs semblables. Vie sociale, phénomènes de groupe, communication... Mais jusqu'où peut-on pousser la comparaison entre ces deux modèles sociaux que sont l'homme et le loup ? Meute ou groupe, comment se construit et vit un ensemble d'individus ? Quelle est la structure des groupes, leur hiérarchie, leur organisation ? Comment émergent les leaders ? L'anatomie du cerveau est-elle responsable ? Que devient l'individu dans ces groupes ? Comment se comporte-t-il et comment réagit le groupe à l'émotion et aux sentiments, aux instincts ou à la mémoire collective ? Pourquoi dans un groupe, l'individu change-t-il ses comportements ? Et si l'ancestrale " peur du loup " reposait sur une proximité dérangeante au point de conforter ce mot de Paul-Emile Victor : " nous n'avions pour eux aucune haine. Ils faisaient métier de loups comme nous faisions métier d'hommes. Ils étaient nés prédateurs. Comme l'homme. Mais ils étaient restés prédateurs, alors que l'homme était devenu destructeur. " ? Un univers fascinant et plein de surprises que dévoileront des psychologues, des sociologues, un neuroscientifique et même un authentique spécialiste de canis lupus, qui vit avec les loups !

    La police scientifique.


    Un flic intrépide rampe dans des conduits de climatisation pour dénicher des fibres provenant de la veste d'un suspect...
    Un entomologiste étudie les moustiques écrasés sur une calandre et retrace l'itinéraire d'une voiture volée...
    Une truffe en chocolat restitue l'empreinte génétique d'un criminel gourmand ...
    Depuis les 1ères empreintes digitales, les méthodes d'investigation policières ont été révolutionnées par plus d'un siècle de progrès scientifiques et techniques. Fondées sur les dernières avancées de la biologie moléculaire, de la physique ou de la chimie, de la balistique, de la toxicologie ou de l'informatique, de la génétique et même de l'entomologie les techniques les plus performantes sont mises au service de l'élucidation. Empreintes génétiques, expertise balistique, étude des explosifs, analyse de produits toxiques, que peut-on découvrir ? Comment fonctionnent ces techniques ? Quelles sont les limites ? Existe-t-il des profilers en France ? Quelle est la fiabilité des preuves scientifiques quand elles s'imposent, parfois envers et contre des aveux, et permettent d'éviter des erreurs judiciaires ?
    Depuis 1994, l'idée d'un fichier ADN est en débat. Peut-on ficher biologiquement des citoyens ? Alors que la science sert la justice et la sécurité dans les limites de l'éthique, ne doit-on pas craindre des dérives pour le respect de la vie privée et de la liberté individuelle ?
    Quand la science traque le crime, des débats palpitants, à ne pas manquer !

    L'homme descend-il de l'arbre ?

    Et si le raccourci provocateur de ce refrain usé contenait en germe les dernières suggestions que les chercheurs n'ont cessé d'adresser, depuis plus de deux siècles, aux origines de la vie ? La quête des traces du plus lointain ancêtre de l'homme à travers les continents nous est familière. En revanche, on a tout à apprendre des scientifiques qui traquent les correspondances possibles entre les différents règnes du vivant.

    Mardi 1 Mars

    1905-2005 - un siècle de physique.

    1905: Einstein publie en une année trois découvertes qui seront le véritable point de départ de la physique moderne, et que nous célébrons en 2005 à l'occasion de l'année mondiale de la physique placé sous l'égide de l'ONU et de l'UNESCO. Ne croyait-on pas à la fin du XIX ème siécle que tout avait été découvert en physique, à part quelques "détails"! C'est ainsi qu'avance la science en général: de beaucoup de petits pas, et de quelques grands bonds! La physique aujourd'hui a de multiples facettes. Elle peut nous faire rêver, lorsque, en contemplant une belle nuit étoilée, nous essayons de comprendre les lois de la nature, et leur origine; elle est partout dans notre quotidien: du téléphone portable à notre ordinateur ou notre chaîne HI FI; elle a permis de véritables révolutions dans le domaine de la médecine en mettant à disposition des techniques d'imagerie de plus en plus sophistiquées. Mais elle peut aussi nous faire peur en songeant à certains épisodes de la dernière guerre mondiale; ou en pensant aux déchets nucléaires que nous allons léguer à nos générations futures. Comment ces découvertes se préparent au jour le jour, dans les bureaux austères des laboratoires Auvergnat? Venez en discuter au prochain bar des sciences.

    Mardi 1 Février

    Sur l'agenda du CyberBougnat

    Les Français et les langues étrangères - Blocage culturel ou désamour ?

    L'histoire de la langue d'un peuple en dit long sur ses origines et son évolution : son identité, ses influences, ses colonisations... Une idée reçue laisse ainsi entendre que les Français ne seraient guère doués pour l'apprentissage des langues étrangères, sans qu'une explication très rationnelle de cet éventuel phénomène ne soit vraiment donnée. Dès notre naissance, nous tissons peu à peu des liens avec le langage. Comment se déroule cet apprentissage ? Peut-on connaître un blocage pour les langues étrangères ? L'enseignement scolaire des langues en France serait-il inadapté ? Y a-t-il des langues plus utiles, plus faciles, plus belles que d'autres ? Quel intérêt d'apprendre des langues étrangères ? Suffit-il de parler l'anglais pour trouver un emploi ? Qu'entend-on par plurilinguisme ? Comment apprend-on le mieux une langue étrangère ? Pourquoi promouvoir l'apprentissage précoce ? Quels liens entre langues et cultures ? Sachant que les mots produisent, séduisent et agitent le monde et que de très intimes connexions relient langage et pensée, reste à vérifier s'il existe réellement une spécificité française. Ce ne sont que quelques-uns des aspects qui seront abordées par des linguistes, des enseignants, des spécialistes de la pédagogie des langues étrangères et des représentants d'entreprises.

2004

    Mardi 7 Décembre
    Nucléaire : est ce qu'on nous ment ?
    Mardi 2 Novembre
    Recherche, argent, pouvoir.
    Mardi 5 Octobre
    Les émotions.
    Mardi 1 Juin
    La planète peut-elle tous nous nourrir ?
    Mardi 4 Mai
    Combien y a-t-il d'espèces vivantes sur Terre ?
    Mardi 6Avril
    Le sommeil et les rêves ?
    Mardi 2 Mars
    Sondages et statistiques.
    Mardi 3 Février
    Les colères de la Terre.

2003

    Mardi 2 Décembre Les grandes épidémies.
    Mardi 4 Novembre Ce temps qui passe
    Mardi 7 Octobre Vieillir, ah ! Vieillir !
    Mardi 3 Juin
    A qui appartient le vivant ?
    Mardi 13 Mai
    Les enfants de la télé.
    Mardi 1 Avril
    L'inné et l'acquis.
    Mardi 11 Mars
    Les trois premières minutes de l'univers.
    Mardi 4 Février
    Du producteur au consommateur - quelles traçabilité ?

2002

    Mardi 3 Décembre Radio, téléphone portable, lignes électriques ... ces ondes qui nous entourent.
    Mardi 5 Novembre L'expérimentation animales.
    Mardi 1 Octobre Monde perçu, monde réel : tout n'est-il qu'illusion ?
    Mardi 4 Juin
    La pollution atmosphérique.
    Mardi 9 Avril

    Le dopage dans le sport.

    Mardi 5 Mars
    Sciences et arts : représentation ou imitation du réel ?
    Mardi 5 Février
    Terre : histoire d'un caillou chanceux.

2001

    Mardi 4 Décembre La nécessité du hasard.
    Mardi 6 Novembre Le développement durable.
    Mardi 2 Octobre Masculin, féminin : quelles différences ?
    Mardi 5 Juin
    La science du vin.
    Mardi 15 Mai

    Faut-il réhabiliter la leçon de choses ?

    Mardi 17 Avril
    La médecine peut-elle être douce ?
    Mardi 13 Mars
    L'homme est-il là par hasard ?
    Mardi 6 Février L'énergie dans tous ses états.

2000

    Mardi 5 Décembre La guerre de l'eau.
    Mardi 7 Novembre
    Les nouvelles technologies de l'information et de la communication.
    Mardi 3 Octobre Le génome et ses mystères.
    Mardi 6 Juin
    Des nombres plein la tête.
    Mardi 4 Avril La musique entre art et science.
    Mardi 7 Mars La science et les visionnaires.
    Mardi 1 Février Alimentation et santé.

1999

    Mardi 7 Décembre La science face aux risques technologiques.
    Lundi 5 Juillet
    Science et société. (Bar spécial Congrès SFP)
    Mardi 1 Juin La flèche du temps
    Mardi 6 Avril du quark au big bang !
    Mardi 4 Mai La radioactivité dans tous ses états.
    Mardi 9 Mars La terre comme un livre ouvert.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



SFP Auvergne